Moelleux au chocolat et au potimarron (sans gluten)

🍂 Comme vous le savez, au Fenouil, les légumes sont nos meilleurs amis et il ne se passe pas une journée sans que nous en mangions. Après les avoir transformés en gratins, en cakes, en veloutés ou en pâtés, les voici incorporés à un gâteau fondant sans gluten. Adieu le beurre et bonjour la courge !

La purée de noisettes apporte du gras (du bon gras, promis !) et la farine de châtaigne, sans gluten, s’accorde très bien avec la saveur de la noisette et du potimarron. Moelleux et fondant, ce gâteau se marie exceptionnellement bien avec un chocolat chaud maison (au coin du feu, après avoir fait une longue balade en forêt ?).

Moelleux au chocolat et au potimarron (sans gluten)

  • Portions: 4 à 6 personnes
  • Difficulté: Facile

Ingrédients

  • 200 g de chocolat noir 70%
  • 125 g de purée de potimarron
  • 1 c à s de purée de noisette*
  • 80 g de sucre de canne
  • 3 œufs*
  • 40 g de farine de châtaigne
  • 1 pincée de sel
  • *peut contenir des allergènes

Instructions

  1. Réaliser une purée de potimarron : brosser le potimarron, le couper en quatre, puis enlever les graines et la partie fibreuse.
  2. Couper les quarts en petits cubes et les cuire à la vapeur pendant 10 à 15 minutes, avant de les écraser au presse-purée.
  3. Préchauffer le four à 200°C.
  4. Faire fondre le chocolat au bain marie.
  5. Mélanger la purée de potimarron avec la purée de noisette, le sucre, le sel et les œufs battus, avant d’ajouter le chocolat fondu et d’incorporer délicatement la farine de châtaigne.
  6. Verser la pâte dans un moule à manqué beurré et fariné, puis enfourner et cuire pendant 20 minutes à 180°C. Déguster tiède !

🌿 CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER CETTE RECETTE ! 🍫

Publicités

4 réflexions sur “Moelleux au chocolat et au potimarron (sans gluten)

  1. Est ce que la purée de noisette est achetée toute prête et si non comment la fait on ?
    Muriel

    • Bonjour,

      Les purées de graines oléagineuses proposées dans nos magasins sont obtenues par écrasement à basse température (40°C maximum) sur meule de pierre, ce qui est quasiment impossible à reproduire chez soi : il faudrait utiliser un super blender et les acides gras (très précieux !) risqueraient de s’oxyder.

      Je préfère donc m’en remettre au savoir-faire des maisons Jean Hervé, Perlamande et Damiano, spécialistes en la matière 🙂

      Marielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.