Madeleines au miel et à la fleur d’oranger

Avec l’arrivée des beaux jours, je vais vous proposer des recettes nomades, pour manger dehors et profiter un maximun de la nature. Je commence par le goûter avec ma recette de madeleines à l’huile d’olive, miel et fleurs d’oranger !

Préparation : 10 minutesCuisson : 10 minutes • Réfrigération : 1 heure • Pour 20 madeleines


Ingrédients :

  • 2 gros œufs* ou 3 petits
  • 150 g de farine d’épeautre* T 70
  • 90g d’huile d’olive
  • 70 g de miel toutes fleurs
  • 50 g de sucre de canne
  • 1 cuillère à café rase de bicarbonate de sodium
  • 2 cuillère à soupe d’eau de fleurs d’oranger
  • 1 pincée de sel
*peut contenir des allergènes

  1. Casser les oeufs puis les battre au fouet avec une pincée de sel.
  2. Ajouter le sucre, puis faire blanchir.
  3. Incorporer l’huile d’olive, le miel puis la farine, la levure et l’eau de fleurs d’oranger.
  4. Laisser reposer la pâte au moins 1h au réfrigérateur.
  5. Préchauffer votre four à 210° C. Remplir les alvéoles du moule à madeleines d’une cuillère à soupe de pâte seulement car la pâte va se développer à la cuisson.
  6. Enfourner puis baisser le four à 180° C.
  7. Laisser cuire 10 minutes, jusqu’à ce que la petite bosse caractéristique se forme.
  8. Démouler et laisser refroidir sur une grille avant de déguster.

>> le petit secret pour réussir la célèbre « bosse » de la madeleine, c’est de placer la pâte au réfrigérateur au moins une heure avant la cuisson…car c’est le choc thermique entre la température de la pâte sortant du réfrigérateur et celle du four qui provoque la fameuse « bosse ». Souvent en pâtisserie,  je n’hésite pas à remplacer le beurre par l’huile d’olive, un corps gras qui s’adapte bien à la biscuiterie. L’hydrolat de fleurs d’oranger de notre fournisseur Essenciagua ne contient aucun conservateur si bien que je l’utilise aussi bien en cosmétique (voie externe ) qu’en cuisine (voie interne).

gâteau au chocolat mousseux à la mangue

Enfin, je vous livre la recette du merveilleux gâteau au chocolat mousseux à la mangue ! Mais rendons à César, ce qui est à César…! Ce dessert sans gluten,  sans lait et sans sucre ajouté est inspiré d’une recette de Viviane Glaser, coopératrice du Fenouil de très longue date et pâtissière émérite. Il est préparé en deux temps : le biscuit au chocolat, réalisé avec des palets au chocolat noir (disponible au rayon vrac) puis une couche de fruit prise en gelée d’agar agar. Je préfère utiliser des mangues séchées (disponibles au rayon vrac) faciles à réhydrater dans l’eau. La technique de l’agar agar n’est pas compliquée mais pour obtenir une texture agréable, ni trop ferme, ni trop molle il est important de calculer au plus juste la masse de préparation à prendre en gelée et de peser précisément l’agar agar nécessaire. Il peut être très pratique d’investir dans une cuillère-balance qui pèse au dixième de gramme près.

Préparation : 25 minutesCuisson : 15 minutes • Réfrigération : 60 minutes • Pour 6 à 8 personnes


Ingrédients :

  • 200 g de chocolat à 70 % de cacao.
  • 160 ml de lait d’amande*.
  • 4 œufs *
  • 2 c à s bombée de purée d’amandes* blanches
  • 2 c à s rase de farine de riz
  • 4 c.a. c de confiture d’abricot.
  • 125 g de mangues sèches
  • 1 citron (zeste et jus)
  • 1 morceau de gingembre de 3 cm environ et râpé
  • 2 g d’agar agar pour (500g de préparation) + 10 à 20 cl d’eau

*peut contenir des allergènes


  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Mettre les palets de le chocolat dans une casserole, ajouter le lait d’amande. Laisser fondre le chocolat à feu très doux.
  3. Hors du feu ajouter les jaunes d’œuf, la purée d’amande, la farine et la confiture d’abricot. Bien mélanger.
  4. Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement au mélange.
  5. Graisser et fariner un moule de préférence carré à fond amovible, (disponible au fenouil au rayon écoproduit).
  6. Verser la pâte dans le moule et enfourner pour 15 mn environ. Surveiller la cuisson, car le gâteau doit rester très souple. La cuisson peut varier d’un four à l’autre et dépend aussi de l’épaisseur de la pâte.
  7. Laisser refroidir et mettre au frais.
    >> Ce gâteau peut se manger tel quel, mais  je lui ai ajouté un petit côté festif pour les grandes occasions …et surtout pour les plaisirs du palais !
  8. Faire temper les mangues séchées dans de l’eau filtrée pendant 2à 3 heures.
  9. Mettre les mangues réhydratées avec le jus de trempage dans un blender. Ajouter le zeste,  le jus de citron, le gingembre râpé. mixer.
  10. Diluer l’agar agar dans 25 cl d’eau froide et porter  à ébullition, laisser frémir 2 minutes puis verser dans la préparation à la mangue.
  11. Verser le tout sur le gâteau refroidi. Remettre le gâteau au frigo. Démouler le gâteau facilement  grâce au fond amovible.
  12. Décorer le gateau avec des fruits frais de saison,  des pistaches concassées, de la noix de coco râpé ou des fèves de cacao concassées (disponibles au rayon compléments alimentaires).

>>> Bonne dégustation !

Rouleaux de printemps

Avec les températures estivales du mois d’avril, une furieuse envie de fraîcheur s’est fait sentir ! N’y tenant plus,  j’ai réuni les ingrédients pour réaliser des rouleaux de printemps ; la fameuse et l’excellente recette transmise par Andréa, une coopératrice du Fenouil. L’originalité de sa recette tient à l’utilisation de la bière sans alcool pour réhydrater les feuilles de riz et la marinade au gingembre des carottes râpées. Si l’ampleur de la tâche vous décourage, rien ne vous empêche de rassembler une petite équipe de personnes motivées pour les réaliser avec vous. Franche rigolade assurée !

Préparation : 30 minutesCuisson : 3 minutesPour 18 pièces


Ingrédients :

  • 1 paquet de feuilles de riz (petit modèle)
  • 1/2 paquet de vermicelles de riz rouge
  • 1 bière blonde 33cl sans alcool
  • des gambas décortiquées  marinées au citron et coriandre
  • 1 c à s de vinaigre de riz ou de cidre
  • 1 morceau de gingembre frais
  • Des pousses de  haricots mungo
  • Des feuilles de salade
  • Des feuilles de menthe et de coriandre fraîches
  • 1 avocat
  • 1/2 citron
  • 2 carottes
  • 1 c à s de sucre de canne
  • 1 sauce aigre douce pour nems
Ne contient aucun allergène

  1. Laver les feuilles de salade et de menthe. Réserver au frais.
  2. Râper les carottes puis les faire mariner, au moins une heure, avec le sucre, le vinaigre, le sel et le gingembre frais râpé.
  3. Cuire le vermicelle de riz dans l’eau bouillante 2 à 3 minutes. Les rincer à l’eau froide puis ajouter de l’huile d’olive pour éviter qu’elles ne collent.
  4. Tailler l’avocat en bâtonnets les arroser de jus de citron.
  5. Poser un torchon propre sur le plan de travail et verser de la bière dans une assiette creuse.
  6. Tremper une feuille de riz dans la bière puis la poser sur le torchon.
  7. La garnir de salade, feuille de menthe, vermicelles de riz, carottes marinées, avocat, haricots mungo, gambas marinées.
  8. Enrouler la garniture dans la feuille de riz, rabattre les cotés puis enrouler pour fermer le rouleau de printemps. Conserver-les au frais enveloppés dans un torchon propre humide jusqu’au moment du repas.
  9. Déguster avec la sauce aigre douce pour nems.

 

Tartare d’algues marinées aux agrumes

La « salade du pêcheur » est devenue un produit incontournable de mon placard à épicerie. Ce mélange, très pratique, d’algues séchées composé de dulse, laitue de mer, nori ( produites en Bretagne par Marinoë) me permet de réaliser un tartare d’algues, en deux temps et trois mouvements, dès que l’envie s’en fait sentir.

Cependant le meilleur tartare d’algues est, sans conteste, celui que je réalise avec les algues fraîches disponibles au rayon « poissonnerie » du fenouil Sargé. Peu de gens savent qu’ils peuvent acheter des algues fraîches en vrac à la Biocoop et pour cause, elles sont rarement en rayon eu égard à la taille limitée de l’étal du poissonnier. N’hésitez pas à les demander auprès de mes collègues poissonniers, Romain et Tony qui se feront un plaisir de vous conseiller.

Préparation : 10 minutesCuisine crue • conservation : 3 jours • Pour 4 personnes


Ingrédients :

  • 40 g d’algues en mélange « salade du pêcheur » ou 125 g d’algues fraîches en mélange (dulse, wakamé, laitue de mer par exemple)
  • 1 petite orange à jus
  • 1 citron
  • 1 échalote
  • 2 cornichons  (soit environ 50g)
  • Graines de coriandre moulues
  • 3 c à soupe d’huile d’olive et colza
  • poivre « Timur népalais »
*peut contenir des allergènes

  1. Prélever les zestes de l’orange et du citron puis les hacher.
  2. Presser les agrumes et recueillir leur jus dans un bocal.
  3. Ajouter les algues sèches qui vont se réhydrater dans le jus d’agrumes.
  4. Emincer l’échalote et le cornichon puis les ajouter aux algues.
  5. Ajouter les zestes d’agrumes et la coriandre moulue, le poivre puis  couvrir d’huile. Mélanger.
  6. Cette préparation se conserve dans un bocal, au frais au moins 3 jours.
  7. Elle se déguste sur un cracker ou  dans une feuille d’endive. Elle s’accorde très bien avec l’avocat, le saumon fumé, la sardine, maquereau, la pomme de terre…

>>  Si vous utilisez les algues fraîches, il vous faudra les rincer sous l’eau courante pour les débarrasser du sel, les réhydrater quelques minutes dans un bol d’eau filtrée, puis les essorer dans vos mains.Vous n’aurez plus qu’à les émincer finement au couteau et à les intégrer au reste des ingrédients. Il n’est pas utile de saler la préparation car les algues, vivant en milieu salin, conservent pas mal de sodium. Par contre, vous pouvez moudre du poivre de Timur, un poivre de Sichuan aux saveurs fraîches et notes d’agrumes prononcées , disponible depuis peu au rayon des épices, qui relèvera agréablement votre tartare d’algues.

 

2,51€ par personne┊Cake de carottes et graines de cumin, tatin d’endives au curry et délice glacé aux pommes

Recettes élaborées par les cuisinières du Centre Social des Quartiers Sud en Mars 2017.


Préparation : 20 minutes • Cuisson : 40 minutes • Pour 6/8 personnes

Cake de carottes et graines de cumin

Ingrédients :

  • 400 g carottes
  • 150 g d’oignons
  • 3 c à s persil haché, 1 salade
  • 90 g amandes* en poudre
  • 5 œufs*
  • 1 c à s graines de cumin
  • 2 c à s de farine*
  • Huile d’olive, sel et poivre
*peut contenir des allergènes

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Faire revenir l’oignon dans un peu d’huile d’olive.
  3. Laver, brosser et râper les carottes. Les ajouter à l’oignon et faire revenir pendant quelques minutes.
  4. Dans un saladier mélanger les œufs avec la poudre d’amandes, la farine et le persil haché.
  5. Ajouter à ce mélange les carottes râpées, l’oignon, graines de cumin. Saler.
  6. Verser le mélange dans un moule à cake huilé et fariné.
  7. Faire cuire au four pendant 40 mn. Attendre avant de démouler.
  8. Servir avec une salade.

Préparation : 25 minutes • Cuisson : 25 minutes • Pour 6 personnes

Tatin d’endives au curry

Ingrédients :

  • 1 kg d’endives
  • 75 g beurre* ou margarine
  • 4 pincées de curry en poudre
  • 2 c à s de sucre blonc
  • Poivre
  • 1 pâte feuilletée*
  • 100 g de lardons
*peut contenir des allergènes

Préparation :

  1. Laver les endives et les couper en gros tronçons.
  2. Dans une sauteuse les faire revenir dans les 2/3 margarine (50 g) à feu doux pendant 25 à 30 min jusqu’à ce qu’elles soient cuites et dorées.
  3. Ajouter le curry et mélanger délicatement pour garder les tronçons.
  4. Préchauffer le four à 200° (th 6/7). Couper le reste du beurre ou margarine en petits morceaux et les déposer dans le fond du moule.
  5. Saupoudre de sucre avant d’ajouter les endives au curry en laissant un espace entre la garniture et le bord du moule. Poivrer.
  6. Étaler la pâte sur les endives et l’aplatir pour qu’elle adhère bien.
  7. Recourber les bords à l’intérieur. Faire cuire au four 20 à 25 min environ
  8. 10 min avant fin cuisson , faire revenir les lardons dans une poêle jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.
  9. A la sortie du four, attendre 30 secondes avant de passer la lame d’un couteau le long des bords et de retourner la tarte sur un plat pour démouler. Ajouter les lardons grillés sur le dessus avant de servir.

Avant de disposer les endives dans le fond du moule, égouttez bien les endives si ces dernières ont rendu de l’eau.


Préparation : 30 minutes • Cuisson : 1 heure • Pour 6 personnes

Délice glacé aux pommes

Ingrédients :

  • 5 pommes
  • ¼ litre de lait* écrémé
  • 50 g sucre blond
  • 1 pincée sucre vanillé
  • 2 œufs* entiers
  • 2 jaunes d’œufs*
  • 1 noisette margarine
  • 1 pincée de cannelle
*peut contenir des allergènes

Préparation :

  1. Laver les pommes et les couper en 4. Oter le cœur et les pépins. Détailler les quartiers en lamelles.
  2. Mettre les fruits dans une casserole avec le sucre, ½ verre d’eau, sucre vanillé et cannelle. Laisser cuire 20 mn à feu doux.
  3. Passé ce temps, passer cette préparation au moulin à légumes ou mixer.
  4. Casser dans un saladier 2 œufs entiers. Ajouter 2 jaunes et battre le tout comme une omelette. Incorporer alors à la purée de pommes.
  5. Porter le lait à ébullition et le verser sur la préparation. Bien remuer.
  6. Déposer dans un moule à cake beurré. Placer ce moule dans un récipient allant au four et rempli d’eau chaude aux ¾ de la hauteur du moule.
  7. Mettre à cuire au bain marie à four doux (moins de 180°) 40 mn.
  8. Quand la crème est cuite, la laisser refroidir complètement.
  9. Mettre à glacer 1 heure au réfrigérateur. Démouler sur un plat et servir.
    L’idéal est de préparer ce dessert la veille au soir

L’endive, riche en sélénium
Elle contient beaucoup d’eau, peu de glucides, de protéines et de lipides. Elle est peu calorique. Par contre sa teneur en fibres et sélénium sont intéressantes. Le sélénium est un oligo-élément qui agit comme anti-oxydant et ralentit le vieillissement des cellules.  Le sélénium est un oligo-élément qui suscite de plus en plus d’intérêt des chercheurs.. Il aurait aussi un rôle contre l’apparition de certains cancers.

Purée d’amandes

La purée d’amandes, c’est quoi ?

La purée d’amande, comme son nom l’indique, est en fait un produit transformé, constitué à 100% d’amandes écrasées en purée. Il existe de la purée d’amandes blanches, réalisée à partir d’amandes mondées et de la purée d’amandes complètes obtenue à partir d’amandes entières décortiquées, avec leur peau brune.

Fabrication

la purée d’amandes est fabriquée à partir  d’amandes d’excellente qualité avec un mode de transformation doux pour respecter le produit : décortiqueuse à fruits secs, séchoir à fruits secs, meule de pierre pour broyer à basse température.

La purée d’amande, fabriquée de façon artisanale et bio ne contient ni émulsifiants, ni lécithine, si bien que les graisses ne sont pas dispersées dans le produit. Pour éviter que l’huile ne reste en surface, il suffit de mélanger avec une cuillère pour rendre le produit homogène avant de le consommer.

Qualités nutritionnelles

L’amande est riche en protéines (25%) et en minéraux (fer, magnésium, calcium, potassium), en fibres, en vitamine E (anti-oxydant naturel) et B2, en acide gras oléique, un acide gras mono-insaturé qui diminue le taux de « mauvais » cholestérol au profit du bon. Comme tous les fruits secs oléagineux, l’amande est riche en lipides (55 %), constitués de très peu d’acides gras saturés (5,2 %) et de beaucoup d’acides gras insaturés (51, 8 % dont 40.1 % d’A.G.mono-insaturés et 11.7% d’A.G.poly-insaturés).
Les acides gras insaturés augmentent le taux de bon cholestérol, garant d’un bon équilibre cardio- vasculaire. Les personnes souffrant de cholestérol doivent supprimer le maximum d’acides gras saturés contenus dans les produits animaux mais peuvent raisonnablement consommer de la purée d’amandes, soit 2 c à soupe par jour.

Côté digestion, la purée d’amandes est en général bien tolérée, y compris par les nourrissons dès l’âge de 2 mois (selon J. Hervé, fabricant de purée de fruits secs).

Conservation

elle se conserve naturellement à température ambiante dans le placard à épicerie, à l’abri de la lumière (même si le pot est entamé). Si la température ambiante dépasse 25°C, il peut être préférable de la conserver au réfrigérateur.

Utilisation en cuisine

Lait d’amandes : Le meilleur lait d’amandes se fait en délayant 2 c à soupe de purée d’amandes complètes dans 1/2 litre d’eau. Ce lait végétal, vous servira de base pour toutes les recettes qui contiennent habituellement du lait de vache.

Sauce amandes : délayer 1 c à soupe de purée d’amandes blanches dans 4 c à soupe d’eau tiédie, saler. Remplace le beurre sur des légumes cuits à la vapeur.

Sauce « rémoulade » à l’amande : délayer 2 c à soupe de purée d’amandes blanches avec 4 c à soupe d’eau tiédie, ajouter quelques gouttes de jus de citron puis saler. Pour assaisonner le céleri rave râpé.

Sauce « vinaigrette » à la purée d’amandes : si vous mettez, habituellement, de la moutarde dans votre vinaigrette, remplacez-la par de la purée d’amandes.

Tartine de pain à la purée d’amandes : pour remplacer le beurre.

 

Nos fournisseurs

Nos fournisseurs sont:la Sté Hervé, Perlamande et Damiano. Les amandes sont produites en Espagne ou en Sicile.

Lait d’amandes « fait maison »

En principe, le mot « lait » est réservé pour désigner le produit résultant de la traite des animaux : vache, chèvre, brebis, jument. Pour parler des laits issus des végétaux – soja, riz, noisette…etc – le législateur préconise d’utiliser la dénomination de boisson ou de jus – boisson de riz, jus de soja…etc-  Seules exceptions à la règle : le lait d’amandes et le lait de coco.  Qu’on se le dise !

Pour faire du lait d’amandes, il existe plusieurs techniques : la purée d’amandes diluée avec de l’eau ou des amandes trempées 12h, broyées au blender et filtrées au travers d’un chinois. Quand on possède un extracteur de jus, il suffit de suivre la recette ci-dessous…

Préparation : 10 minutesCuisson : sans • conservation : 3 jours • Pour environ 1 litre


Ingrédients :

  • 200 g d’amandes* mondées (sans la peau)
  • 1 l d’eau filtrée

 

*peut contenir des allergènes


  1. Laisser tremper  les amandes dans un tiers de litre d’eau filtrée pendant 1 nuit.
  2. Mettre l’extracteur de jus en marche, muni du filtre à jus.
  3. Verser une poignée d’ amandes  et  ajouter de d’eau filtrée. On obtient d’un côté un liquide blanc laiteux et de l’autre la pulpe d’amandes.
  4. Diluer la pulpe d’amandes avec de l’eau filtrée puis la verser dans l’extracteur muni du filtre à jus.
  5. on obtient un lait d’amande nature, un jus cru d’amandes, sans sucre, ni sel ajouté.

>>Ce lait d’amandes se conserve au moins trois jours au réfrigérateur. Ce processus de fabrication peut s’adapter à toutes les graines oléagineuses : graines de tournesol, graines de courge, noisettes , noix de cajou …etc en prenant garde de presser les graines en petites quantités pour éviter le « bourrage » de l’extracteur de jus et d’ajouter régulièrement de petites quantités d’eau . Quant à la pulpe d’amandes, très riche en fibres, elle pourra être utilisée dans des gâteaux de type gâteau de carotte sucré ou salé.

 

 

Tarte fraicheur orange et citron

Hum ! voici une tarte – comme son nom l’indique – très rafraîchissante grâce à la présence des agrumes dont c’est la saison ! c’est un dessert parfait pour finir en beauté un repas entre amis . Je tiens cette recette de ma collègue esthéticienne, Séverine, qui la tient elle-même de sa grand mère italienne. Je me suis juste permis d’utiliser la fameuse mascarpone « sans lactose » dont nous disposons au rayon ultra frais (à la Biocoop fenouil sargé). Elle est tellement facile et rapide à réaliser que cela serait dommage de s’en priver ! et en plus, elle est bigrement (trop) bonne ! Alors avis aux amateurs …

Préparation : 20 minutesCuisson : 30 minutes • Pour 6 à 8 personnes


Ingrédients de la pâte sablée :

  • 150 g de farine*
  • 75 g de beurre*
  • 1 œuf *
  • une pincée de sel

pour un moule de 28 cm

Ingrédients de la garniture :

  • 200 g de mascarpone sans lactose
  • 120 g de sucre en poudre
  • 2 œufs*
  • 1 orange
  • 1 citron
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • Sel et sucre glace

 

*peut contenir des allergènes

 

  1. Mélanger en sablant la farine et le beurre.
  2. Ajouter l’œuf et le sel puis former une boule. Réserver.
  3. Prélever le zeste du citron et de l’orange.
  4. Mélanger les œufs et le mascarpone.
  5. Ajouter le sucre , les zestes d’orange et citron, la cannelle et le sel.
  6. Étaler la pâte au rouleau puis garnir un moule à tarte.
  7. Verser la garniture dessus et cuire au four à 210 ° C pendant 30 mn.
  8. Une fois sortie du four et refroidie, saupoudrer de sucre glace.
  9. Déguster avec le jus de l’orange et du citron. C’est délicieux !

Wok de légumes anciens au tofu fumé

Le Wok est une sorte de poêle, de sauteuse assez profonde et à larges bords. Il nous vient de la cuisine traditionnelle asiatique. On l’utilise pour les recettes sautées et pour les fritures. Grâce à sa forme évasée, on cuit rapidement à feu vif des aliments coupés en petits morceaux. A la fois pratique, rapide et sain, le wok permet de réaliser des plats complets avec beaucoup de légumes, notamment les légumes racines.

Préparation : 35 minutesCuisson : 10 minutes • Pour 4 personnes


Ingrédients :

  • 250 g de rutabaga ou navet boule d’or
  • 200g de courge butternut ou carotte
  • 1 panais ou persil tubéreux
  • 1 oignon
  • 150 g de shiitake
  • Huile spécial wok
  • 1 c à c de coriandre moulu
  • 1 c à c de mélange 4 épices
  • 1 cm de gingembre râpé
  • Sauce soja*
  • Graines de courge
*peut contenir des allergènes

  1. Eplucher la courge butternut, le rutabaga, le panais.
  2. Les couper en julienne à l’aide d’une mandoline. Réserver.
  3. Couper le tofu en cube et émincer les shiitakés. Réserver.
  4. Émincer l’oignon et râpé le gingembre.
  5. Faire griller les graines de courge à sec dans le wok. Réserver les graines.
  6. Verser l’huile dans le wok et mettre à chauffer.
  7. Faire revenir l’oignon et le gingembre. Ajouter la coriandre et le mélange 4 épices.
  8. Ajouter la julienne de légumes et faire sauter à feu vif en remuant constamment.
  9. Quand les légumes s’attendrissent, ajouter les shiitakés et le tofu fumé.
  10. Déglacer avec la sauce soja et mélanger.
  11. Parsemer de graines de courge et servir accompagné d’une céréale.

Cocotte de légumes oubliés

Février, au coeur de l’hiver, est la période idéale pour (re)découvrir et apprécier la diversité des légumes racines. Délaissés, ils ont fini par tomber dans l’oubli. Mais c’était sans compter la détermination des maraîchers bio de remettre en production ces  étonnants légumes si savoureux !

Cette recette, d’une simplissité enfantine,  permet de goûter trois d’entre eux :

  • le persil tubéreux qui ressemble au panais par sa forme et sa couleur, a la saveur du persil.
  • l’hélianti dont la chair et la saveur rappelle le topinambour.
  • l’oca du Pérou, cultivé par des producteurs bretons, dont la couleur d’un rouge flamboyant et la saveur acidulée, lui est propre.

 

Préparation : 15 minutesCuisson : 60 minutes • Pour 4 personnes


Ingrédients :

  • 250 g de persil tubéreux
  • 250  g d’hélianti
  • 250 g d’oca du Pérou
  • Thym
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive
*peut contenir des allergènes

  1. Brosser les légumes sous l’eau courante.
  2. Les couper en 2 ou en 4 pour obtenir des morceaux de taille homogène.
  3. Les mettre dans une cocotte en terre cuite ou un diable.
  4. Verser l’huile d’olive et le thym puis assaisonner. Mélanger puis poser le couvercle.
  5. Enfourner à 200° C et laisser cuire environ 1 heure. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau. Poursuivre la cuisson si besoin.
  6. Les légumes cuisent  à l’étouffée et finissent par confire.
  7. Servir en accompagnement.

 

>> Plus que la cuisson vapeur, la cuisson à l’étouffée permet de concentrer les arômes de ces tubercules riches en sucre, jusqu’à les confire. Un délice !