Soupe de miso aux poireaux, champignons shiitakés, algue wakamé et tofu

Pour vous revigorer, je vous propose cette semaine de vous initier à l’art de la soupe miso, issue d’une tradition millénaire asiatique, qui se consomme en guise de premier repas de la journée.

Elle est reminéralisante, reconstituante et réchauffante… comme toutes mes recettes de soupe, me direz-vous !

Pour réaliser cette soupe, j’ai utilisé :

  • 200 g de tofu (tendre ou ferme) nature local de Monsieur Suzu
  • 1 blanc de poireau de nos producteurs locaux
  • 6 champignons shiitakés
  • 2 cuillères à soupe de miso d’Autour du Riz
  • 1 poignée d’algue wakamé de Marinoé

Le miso d’Autour du Riz

Le miso (prononcé misso) est un produit traditionnel japonais introduit en Occident par la cuisine macrobiotique. Il a l’aspect d’une patte molle de couleur brune et une saveur salée, très concentrée ; je vous en parlais déjà dans ma recette de Blanquette végétarienne aux carottes, champignons et protéines de soja.

Il est fabriqué par fermentation lactique lente des graines cuites de soja et de riz en présence d’un champignon, l’aspergillus orizae, et de sel gemme composé de chlorure de sodium issu de roche minérale.

Notre fournisseur Autour du Riz a développé une très large gamme de misos équitables, cultivés en rotation dans des micro-fermes agroécologiques en Thaïlande :

  • Le miso jeune appelé shiro miso composé de riz et de soja
  • Le miso de riz complet non pasteurisé à base de soja et de riz complet
  • Le miso riz et soja fermenté 4 mois à la saveur plus corsée
  • Le miso à l’algue Kombu, que j’ai choisi pour cette recette parce qu’il est tout nouveau et qu’il m’a immédiatement attirée

Tous ces misos sont à conserver au frais et au sec, et après ouverture, au réfrigérateur jusqu’à la date de péremption.

L’algue wakamé Marinoë

L’algue wakamé fraîche est conservée à l’aide de sel de mer, sa saveur est subtile et légèrement iodée, sa texture est souple et ses nervures sont légèrement croquantes.

C’est un ingrédient traditionnel de la cuisine japonaise est utilisé dans les soupes au miso, les potages plus onctueux, les sauces, les salades de crudités…

Le tofu local de Monsieur Suzu

Qui dit soupe au miso, dit tofu ; j’ai utilisé celui de notre fournisseur ultralocal Monsieur Suzu, dont l’atelier se trouve en centre-ville du Mans. Incroyablement fondant et délicatement parfumé, je l’adore.

Soupe de miso aux poireaux, champignons shiitakés, algue wakamé et tofu

  • Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 200 g de tofu* nature local Monsieur Suzu
  • 1 blanc de poireau
  • 6 champignons shiitakés
  • 2 c à s de miso* Autour du Riz
  • 1 poignée d’algue wakamé Marinoé
  • 1 litre d’eau
  • *peut contenir des allergènes

Instructions

  1. Laver le poireau et le couper en fine julienne.
  2. Nettoyer les champignons à l’aide d’un pinceau et les émincer.
  3. Rincer l’algue sous l’eau courante, l’essorer et l’émincer finement.
  4. Couper le tofu en cubes.
  5. Porter l’eau à ébullition dans une casserole. Hors du feu, plonger les champignons et la julienne de poireau dans l’eau.
  6. Prélever une louche de bouillon, y délayer le miso et reverser le tout dans la casserole. Mélanger.
  7. Servir dans des bols et agrémenter d’algue wakamé ciselée, puis consommer aussitôt !

🌿 TÉLÉCHARGER CETTE RECETTE (.pdf)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.