Bruschettas à la tomme de brebis, aux figues fraîches et au jambon sec

Dans la catégorie « entrée simple et rapide », après les wraps au thon, à l’avocat et aux tomates cerises et les roulés d’aubergines au fromage frais… voici de délicieuses tartines sucrées-salées !

Les bruschettas (à prononcer brrouskèta), ou bruschette au pluriel chez nos amis italiens, sont traditionnellement des tranches de pain grillées, frottées à l’ail, arrosées d’huile d’olive et garnies.

Les ingrédients nécessaires à la réalisation de mes bruschettas : 100% gourmandise !

Celles que je vous propose de découvrir aujourd’hui sont garnies de tomme de brebis, de figues fraîches, de jambon sec et de noix, un vrai délice ! Je les déguste habituellement en entrée (une bruschetta par personne) ou en plat principal s’il fait chaud et que je ne souhaite pas passer des heures en cuisine (deux ou trois bruschettas par personne).

Des figues fraîches bio

La figue est le fruit du figuier commun (Ficus carica), emblème du bassin méditerranéen où il est cultivé depuis des millénaires ; néanmoins, le pendant du changement climatique est que le figuier s’acclimate de mieux en mieux dans nos contrées du « nord »…

La figue est considérée comme le plus ancien fruit domestiqué, après la découverte en 2006 dans la vallée du Jourdain de neuf figues vieilles de 9 400 à 9 200 av. J.-C. (même époque que le riz en Asie, mais 1 000 ans avant le blé, l’orge et les légumineuses).

On recense près de 700 variétés de figues dans le monde, mais on en distingue deux principales  :

  1. La figue blanche dont la peau est vert pâle et la pulpe rouge est bien sucrée. Elle est très goûteuse mais assez rare sur les étals car sa fragilité ne permet pas de la transporter. Sa saison est courte, de mi-juin à fin juillet selon les régions !
  1. La figue violette (la Noire de Caromb, la Solliès qui représente 80 % du marché ou encore la Goutte d’Or de Nice) dont la peau est d’un rouge violacé profond et la pulpe est plus ou moins grenat. Sa saison s’étire d’août à octobre !

De la tomme de brebis bio

J’aime particulièrement utiliser le Pavé de brebis lorsque je réalise des bruschettas car il fond très bien sur les tartines ! Le lait provient de brebis de race Lacaune d’une quarantaines de fermes de l’Aveyron, situées à une cinquantaine de kilomètres de la fromagerie Gabriel Coulet SA.

C’est une PME 100% familiale dirigée par la cinquième génération, spécialisée depuis 1907 dans la fabrication du roquefort. L’entreprise emploie actuellement une centaine de personnes et a développé la fabrication de tomme de brebis bio, pour mon plus grand bonheur !

La tomme de brebis est réalisée à partir de lait entier pasteurisé auquel sont ajoutés des ferments lactiques et de la pressure animale. Une fois coagulé, le caillé est mis en bac de pressage puis coupé et mis en moule d’égouttage et pressage. L’affinage dure de 4 à 6 semaines.

Cette petite tomme a une saveur très douce, avec des notes lactées et beurrées typiques du lait de brebis ; quant à sa texture, elle est moelleuse et fondante à souhait pour nos bruschettas !

Du vinaigre balsamique de Modène

Le lent élevage du moût de raisin et du vinaigre de vin dans le bois donnent naissance à un produit à la couleur brun intense et au goût aigre-doux si particulier. Telles sont les caractéristiques des vinaigres balsamiques de Modène Monari Federzoni !

Vous trouverez dans nos rayons deux formes de bouteilles de vinaigre balsamique Monari Federzoni, vendues à des prix très légèrement différents : ces derniers varient en fonction de la quantité de moût de raison présent dans le vinaigre. Les bouteilles longilignes en contiennent au moins 25%, alors que les bouteilles évasées (voir ci-dessus) en contiennent au moins 30%.

Du jambon sec bio sans sel nitrité

De la viande 100% française

Produite dans le respect de l’animal et des sols, la viande issue de l’agriculture biologique trouve progressivement une place plus importante dans les assiettes des Français.

Au Fenouil, elle est exclusivement d’origine France : les animaux y sont nés, élevés, abattus et transformés. Leur alimentation est 100% bio, ne contient ni OGM ni produits phytosanitaires et provient de l’exploitation (c’est ce que l’on appelle le « lien au sol »).

Disparition progressive du sel nitrité

Les sels nitrités (nitrite de sodium E250 et nitrate de potassium E252) sont des additifs utilisés en charcuterie, notamment dans la saumure ou lors de la salaison sèche. Ils permettent de limiter le développement des germes pathogènes et d’accélérer la coloration de la viande, mais peuvent devenir cancérogènes en cas de consommation excessive.

La position de Biocoop est simple : éliminer au maximum les sels nitrités de ses produits, à condition de ne prendre aucun risque sanitaire et travailler en étroite collaboration avec ses fournisseurs pour développer des méthodes de fabrication innovantes et sûres permettant de se passer de ces additifs.

Vous trouverez dans les rayons frais de nos magasins une gamme de charcuterie sans sel nitrité qui s’étoffe régulièrement ! Aujourd’hui, j’ai choisi d’utiliser le délicieux jambon sec pour réaliser mes bruschettas : fabriqué dans la Loire et délicatement salé, il se marie parfaitement à la douceur de la tomme de brebis et des figues.

Du vin rosé gourmand

Je vous recommande de déguster ces délicieuses bruschettas avec un vin rosé gourmand, comme le merveilleux IGP Oc Lo Bartas du Domaine de Bassac situé dans l’Hérault.

Lo Bartas, délicieux vin rosé du Domaine de Bassac

C’est un assemblage de trois cépages : Cinsault, Syrah et Cabernet. Tout en fraîcheur, ce vin rosé léger et frais est finement fruité (notes de framboises et de fraises des bois), parfait pour l’apéritif ou pour accompagner une entrée estivale !

Bruschettas à la tomme de brebis, aux figues fraîches et au jambon sec

  • Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 4 grandes tranches de pain* complet
  • 250 g de tomme de brebis*
  • 6 figues fraîches
  • 5 tranches de jambon sec (sans sel nitrité) Biocoop
  • 1 c à s de vinaigre balsamique de Modène Monari Federzoni
  • 3 c à s d’huile de noix* Vigean
  • 50 g de cerneaux de noix*
  • 1 salade verte
  • *peut contenir des allergènes

Instructions

  1. Préchauffer le four à 200°C (mode grill).
  2. Déposer les tartines de pain sur une plaque de cuisson recouverte de papier écologique.
  3. Couper des tranches fines de tomme de brebis et les disposer sur le pain.
  4. Déposer des morceaux de jambon sec sur les bruschettas.
  5. Couper les figues en fins quartiers et les déposer sur les bruschettas.
  6. Concasser légèrement les noix et en saupoudrer les bruschettas, puis les enfourner 5 à 7 minutes pour que le fromage de brebis fonde.
  7. Préparer la salade et la vinaigrette en mélangeant le vinaigre balsamique et l’huile de noix.
  8. Composer les assiettes avec une bruschetta, de la salade et du jambon sec s’il en reste ! Accompagner d’un melon bien mûr et d’un verre de rosé Lo Bartas.

🌿 TÉLÉCHARGER CETTE RECETTE (.pdf)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.