Focaccia d’automne : noix, fromage bleu, raisin et romarin

La focaccia est l’équivalent italien de la fougasse et il en existe de nombreuses recettes différentes, aussi bien au niveau du processus de préparation de la pâte, que dans la diversité des ingrédients et des assaisonnements !

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous proposer une focaccia d’automne aux noix, au fromage bleu, au raisin noir et au romarin.

Dans la Rome antique, un panis focacius est un pain plat cuit dans l’âtre ; le terme focaccia dérive ainsi du latin focus qui signifie « foyer », « endroit pour cuire ».

La recette « de base » de la focaccia pourrait être d’origine étrusque ou grecque antique ; de nos jours, elle est principalement associée à la cuisine de Ligurie.

La focaccia se consomme telle quelle (avec une Salade de chou kale aux agrumes et sauce à l’huile de cameline ou une Salade de pâtes à l’italienne, poivrons grillés et sauce aux agrumes) chaude ou froide, en entrée, plat ou en morceaux à l’apéritif.

Le pain focaccia peut même servir de base à des pizzas ou des sandwichs !

Focaccia d'automne : noix, fromage bleu, raisin et romarin

  • Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 350 g de farine de blé* T65
  • 18 g de levain* déshydraté
  • 5 g de levure* de boulanger
  • 25 cl d’eau à 20°C
  • 6 g de sel
  • 3 branches de romarin
  • 20 g d’huile d’olive + pour arroser la pâte
  • 250 g de fromage* bleu
  • 250 g de raisin rouge ou noir (Muscat ou Lavallée)
  • 125 g de noix*
  • *peut contenir des allergènes

Instructions

  1. La veille, détacher les feuilles des branches de romarin et les mélanger avec l’huile d’olive. Laisser tremper toute la nuit à température ambiante.
  2. Pétrissage au robot : dans la cuve, verser la farine, l’eau, le levain déshydraté, la levure et le sel fin. Mélanger 5 min à vitesse lente, puis 10 min à vitesse rapide. Environ 3 min avant la fin du pétrissage, incorporer l’huile avec le romarin.
  3. Pétrissage à la main : Dans un verre doseur, dissoudre la levure de boulanger dans l’eau. Dans un saladier, mélanger la farine, le levain déshydraté et le sel. Créer un large puits au centre et y verser le mélange levure-eau. Malaxer jusqu’à ce que toute la farine soit absorbée, puis incorporer l’huile avec le romarin. Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit souple et lisse.
  4. Recouvrir la pâte d’un torchon propre et la laisser pousser 2h à température ambiante. À mi-parcours, la rabattre sur elle-même (la plier en deux) : en fin de pousse, elle aura pris du volume.
  5. Recouvrir une plaque de cuisson de papier cuisson (ou un plat allant au four), y placer la pâte et l’étaler avec vos doigts jusqu’à ce qu’elle occupe toute la surface. Couvrir d’un torchon propre et laisser pousser 1h.
  6. Préchauffer le four à 230 °C.
  7. Déposer la pâte dans un plat allant au four, l’arroser d’huile d’olive et l’étaler délicatement du bout des doigts pour recouvrir toute la surface du plat. Creuser des trous dans la pâte avec vos doigts, saupoudrer de sel et d’huile parfumée au romarin, et ajouter la garniture : noix, fromage bleu émietté, grains de raisin… (ou tout autre ingrédient qui vous ferait plaisir !)
  8. Cuire 15 à 20 min à 230°C et déguster avec un vin blanc doux (comme le Chenin de Jardin Tout Doux, le Grain Nature ou le Fleurs d’Érables) !

🌿 TÉLÉCHARGER CETTE RECETTE (.pdf)

Source photos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.