Aloé vera

L’aloĂ© vera est une plante succulente de la famille des liliacĂ©es (comme l’ail, l’oignon, le poireau) qui pousse dans les pays en zone aride. Ses feuilles Ă©paisses sont constituĂ©es d’une pulpe charnue qui permet Ă  la plante de survivre en pĂ©riode de sĂ©cheresse.

L’aloĂ© vera Barbadensis Miller est l’espĂšce la plus utilisĂ©e parmi les 400 espĂšces rĂ©pertoriĂ©s parce qu’elle prĂ©sente la richesse thĂ©rapeutique la plus intĂ©ressante.
Elle est reconnue comme l’un des meilleurs complĂ©ments alimentaires Ă  la portĂ©e de toute la famille. Elle est trĂšs largement utilisĂ©e pour ses qualitĂ©s d’hydratation naturelle de la peau.

Production de l’aloe vera

Chaque feuille provient de plante d’aloĂ© d’au moins quatre ans (c’est la maturitĂ© idĂ©ale) car la peau est plus fine et la pulpe, plus Ă©paisse, est la garantie d’un mucilage abondant et de propriĂ©tĂ©s thĂ©rapeutiques optimum.

PropriĂ©tĂ©s nutritionnelles de l’aloe vera

L’eau est le principal constituant de la feuille et reprĂ©sente de 98 Ă  99 % de son poids. La matiĂšre sĂšche qui ne reprĂ©sente donc que 1 Ă  2 %, est constituĂ©e Ă  60 % de polysaccharides. Le reste Ă©tant composĂ© notamment de vitamines ( A, E, C et B 1,2,3 et B6) et de minĂ©raux (potassium, calcium, sodium, magnĂ©sium et phosphore).

GrĂące Ă  ses sucres Ă  longue chaĂźne, l’aloĂ© vera est capable de :

  • Stimuler le systĂšme immunitaire pour lutter contre les maladies.
  • RĂ©guler l’élimination des dĂ©chets et de nettoyer en douceur les intestins tout en amĂ©liorant le PH intestinal.
  • Permettre la rĂ©gĂ©nĂ©ration cellulaire en augmentant la production d’enzyme digestive pour rĂ©Ă©quilibrer la flore intestinale

Utilisation en cuisine

Dans une feuille d’aloĂ©, on trouve deux substances : le gel et le latex.

  • Le latex est une sĂšve jaune et amĂšre. Elle contient de l’aloĂŻne, une substance irritante, laxative et abortive (personnes enceintes s’abstenir) qu’il ne faut absolument pas consommer.
  • Le gel est la pulpe mucilagineuse que l’on ingĂšre et que l’on utilise en voie externe.

Pour extraire le gel, il suffit de couper la base blanche de la feuille, puis de couper une tranche de quelques centimĂštres,  d’en enlever les 2 bords Ă©pineux puis de dĂ©tacher au couteau la partie verte de la feuille au-dessus et au dessous. On obtient un bloc de gel.

Ce bloc de gel peut ĂȘtre coupĂ© en cubes et intĂ©grĂ© dans des salades ou bien mixĂ© et introduit dans des jus de fruits et lĂ©gumes, smoothies et autres milkshakes.

Le gel mixĂ© peut ĂȘtre conserver jusqu’à une semaine au rĂ©frigĂ©rateur et utilisĂ© en voie externe pour hydrater peau et cheveux.

Du fait de son action dĂ©toxifiante, il est recommandĂ© de commencer par ingĂ©rer en dehors des repas 1 Ă  2 c Ă  cafĂ© en buvant beaucoup d’eau pour faciliter l’élimination des toxines puis de poursuivre si besoin jusqu’à 5 c Ă  soupe maximum.
Il est prĂ©fĂ©rable de l’utiliser plutĂŽt en cure de 3 semaines qu’en continue toute l’annĂ©e.

Nos fournisseurs d’aloe vera

Les feuilles fraiches d’aloĂ© proposĂ©es Ă  la Biocoop le Fenouil sont produites dans une plantation situĂ©e en Andalousie, dans le Parc naturel de Cabo de Gata–Nijar. Sa culture est bio et en cours de conversion vers la biodynamique.

Psyllium

Le psyllium, c’est quoi ?

Le psyllium blond est une plante herbacĂ©e de la famille des plantains. Son fruit est une capsule qui renferme des graines minuscules. C’est le tĂ©gument, l’enveloppe, de ces graines, trĂšs riche en mucilage qui est consommĂ© sous forme de poudre pour ses vertus digestives et culinaires. Il est considĂ©rĂ© comme un alicament.

On le trouve au rayon complément alimentaire des magasins Biocoop.

Qualités nutritionnelles

Le psyllium est « la plante » de la santĂ© du cĂŽlon, grĂące Ă  ses 80 % de fibres insolubles (non assimilĂ©es par l’organisme). C’est un excellent rĂ©gulateur de la fonction intestinale, en luttant aussi bien contre la diarrhĂ©e que la constipation. Il soigne les irritation du cĂŽlon en cas de gastro-entĂ©rite, procure une sensation de satiĂ©tĂ©, joue un rĂŽle bĂ©nĂ©fique sur le taux de cholestĂ©rol et l’index glycĂ©mique, est sans gluten et ne contient aucune matiĂšre grasse !

Conservation

Il se conserve au sec, à température ambiante.

Utilisation en cuisine

Le psyllium est souvent consommĂ© seul, pour son action sur le transit : on dilue la poudre dans de l’eau avant de la boire. Il forme un gel dans l’estomac.

Attention ! Il est indispensable de boire beaucoup d’eau avant d’absorber du psyllium pour Ă©viter que le gel n’obstrue le systĂšme digestif. On augmentera les doses petit Ă  petit, de 1 cuillĂšre Ă  cafĂ© Ă  2 cuillĂšres Ă  soupe par jour, en plusieurs prises. Les effets se font sentir en 24 Ă  48 heures.

GrĂące Ă  ses facultĂ©s liantes et Ă©paississantes, on peut l’utiliser dans la cuisine sans gluten ! Il remplace la gomme de guar et de xanthane pour donner du moelleux et de l’élasticitĂ© aux pains et gĂąteaux sans gluten. Une Ă  deux cuillĂšres Ă  cafĂ© suffisent pour un cake. Il s’utilise Ă©galement dans la cuisine crue pour rĂ©duire l’humiditĂ© de la prĂ©paration.

Patate douce

La patate douce, c’est quoi ?

La patate douce n’est pas une pomme de terre ! C’est Ă  son nom latin ipomoea batatas qu’elle doit son nom de patate. Elle se cultive trĂšs bien dans les sols pauvres et est de ce fait l’un des lĂ©gumes les plus consommĂ©s dans le monde.

Qualités nutritionnelles

C’est un lĂ©gume plus sucrĂ© que la normale, qui contient 25% de glucides, et son apport Ă©nergĂ©tique est de 110 kcal pour 100 g. Elle est une excellente source de bĂȘta-carotĂšne (3 Ă  6 mg pour 100 g) et apporte Ă©galement des fibres, du fer, du zinc, du potassium et des vitamines C et E en quantitĂ©s non nĂ©gligeables.

Sa grande richesse en substances antioxydantes lui donne des vertus protectrices contre les maladies cardio-vasculaires, certains cancers et la cataracte. Son taux Ă©levĂ© en vitamine E est bĂ©nĂ©fique pour la peau, le cƓur et la fertilitĂ©. Sa bonne teneur en fer en fait une alliĂ©e contre l’anĂ©mie, particuliĂšrement frĂ©quente chez les femmes en Ăąge de procrĂ©er.

Sa consommation procure une sensation de rassasiement qui permet d’apaiser la faim rapidement, notamment dans le cadre d’un rĂ©gime Ă  Index GlycĂ©mique bas.

Utilisation

En associant la chair sucrĂ©e de la patate douce Ă  du chocolat, de l’orange, de la noix de coco, etc. on peut rĂ©aliser des gĂąteaux, des flans, des biscuits roulĂ©s, des muffins… Elle s’adapte aux mĂȘmes usages culinaires que la pomme de terre classique : purĂ©e, soufflĂ©, gratin, frites, etc., elle se prĂȘte aussi bien Ă  la cuisson Ă  l’eau, qu’Ă  la vapeur ou qu’au four et s’accorde trĂšs bien avec les Ă©pices (piment et gingembre apportent un contraste Ă  la saveur sucrĂ©e de la patate douce, vanille, cardamome…). Elle donne des potages trĂšs veloutĂ©s et en l’associant au fenouil, Ă  la chĂątaigne ou au cĂ©leri rave, on enrichit la saveur d’une simple soupe !

Asperge

L’asperge, c’est quoi ?

L’asperge (asparagus officinalis), de la famille des liliacĂ©es, est une plante potagĂšre vivace. Qu’elle soit blanche, verte, ou violette, il s’agit de la mĂȘme plante, tout simplement cultivĂ©e diffĂ©remment ! L’asperge se dĂ©veloppe sous la terre et s’allonge pour aller chercher le soleil Ă  la surface, sa coloration dĂ©pend donc de sa durĂ©e d’exposition Ă  la lumiĂšre :

  • l’asperge violette : sa saveur est plus fruitĂ©e que l’asperge blanche. Pour obtenir cette belle couleur, le producteur la cueille lorsqu’elle dĂ©passe d’1 Ă  5 cm;
  • l’asperge blanche : elle ne doit absolument pas voir la lumiĂšre ! Le buttage, une technique consistant Ă  recouvrir les plants de 30 cm de terre, permet au producteur de cueillir les asperges dĂšs les premiĂšres craquelures du sol;
  • l’asperge verte : elle pousse Ă  la lumiĂšre. Une fois sortie de terre, elle devient trĂšs vite verte et sa tĂȘte s’allonge et s’affine; beaucoup plus mince que les deux autres, elle possĂšde une saveur plus prononcĂ©e et un atout majeur : pas besoin de l’Ă©plucher !

Qualités nutritionnelles

L’atout majeur de l’asperge est sa haute densitĂ© minĂ©rale et vitaminique, en particulier en potassium, magnĂ©sium, fer et vitamines C et B. Son apport Ă©nergĂ©tique est quant Ă  lui trĂšs modĂ©rĂ© : 25 kcal pour 100 g. LĂ©gĂšre et digeste, elle participe Ă  une alimentation « remise en forme » Ă  condition de l’accompagner d’une sauce pauvre en graisses, comme par exemple une sauce au yaourt ou au fromage blanc avec des herbes aromatiques ou des Ă©pices. Elle contribue Ă©galement Ă  la fonction d’Ă©limination de l’organisme : ses fibres, bien tolĂ©rĂ©es, aident au bon fonctionnement intestinal et ses composĂ©s diurĂ©tiques facilitent le travail des reins.

Utilisation

Les asperges blanches et violettes cuisent en 20 minutes lorsque ficelĂ©es en bottes et placĂ©es dans une casserole d’eau, et en 10 dans un autocuiseur. Les asperges vertes cuisent 5 minutes de moins. Le summum de la cuisson des asperges est atteint lorsqu’elles sont placĂ©es dans un rĂ©cipient suffisamment haut et Ă©troit pour les pointes soit en haut et submergĂ©es. AprĂšs cuisson, il suffit d’Ă©goutter les asperges et de les disposer dans un plat de service.

L’asperge Ă  toutes les sauces

  • vinaigrette Ă  l’huile de noix, sauce Ă  la crĂšme fraĂźche et aux herbes aromatiques, sauce au fromage blanc et aux Ă©pices
  • asperges en mouillettes avec un Ɠuf Ă  la coque, pointes d’asperges en omelette, asperges Ă  la polonaise parsemĂ©es d’Ɠufs durs Ă©miettĂ©s et de persil ciselĂ©
  • asperges en gratin, en flan, ou en potage

Cranberries séchées

Les cranberries, c’est quoi ?

Les cranberries sont des baies de la mĂȘme famille que la myrtille (les Ă©ricacĂ©es), qui sont connues sous diffĂ©rentes appellations (airelles ou canneberges) et qui sont originaires d’AmĂ©rique du Nord. Ce sont les États-Unis et le Canada qui cultivent prĂšs de 95% de la production mondiale.

Qualités nutritionnelles et propriétés médicinales

  • Peu caloriques car pauvres en glucides (seulement 35 g pour 100 g de fruits);
  • Riches en vitamines A et C, en fibres, en magnĂ©sium et en antioxydants (utiles en prĂ©vention du vieillissement et des maladies chroniques);
  • Anti-diarrhĂ©iques car constipantes;
  • Astringentes, diurĂ©tiques et dĂ©sinfectantes (surtout au niveau des voies urinaires);
  • Diminuent les infections bactĂ©riennes tant au niveau de la vessie (cystite) qu’au niveau de l’estomac (ulcĂšre) car elles empĂȘchent les bactĂ©ries de se fixer.

Utilisation

A grignoter seules comme des raisins secs, leur texture est fondante et leur saveur acidulĂ©e; incorporĂ©es Ă  un muesli; rĂ©hydratĂ©es en infusion; intĂ©grĂ©es Ă  des salades de fruits, des yaourts ou des fromages blancs; dans des gĂąteaux de semoule, des muffins, des cookies ou des crumbles; dans des compotes et des marmelades; dans une sauce pour une viande; en jus…