Qui suis-je ?

portrait Marielle

Quelle est ta formation ?

Après des études générales en économie, droit et Histoire des Arts, j’ai pris un virage à 180° et j’ai poursuivi des études agricoles car l’agrobiologie m’intéressait. Un bac de technicienne agricole et un certificat de spécialisation en agrobiologie en poche, j’ai sillonné les exploitations maraîchères en Bretagne pour acquérir de l’expérience, puis j’ai cheminé jusqu’à Saint Célerin (72) au Gaec Le Grillon, une exploitation maraîchère. Là, pendant deux ans, au contact de Jean Marie Charrier et Cor Van Den Ham, j’ai énormément appris de leur pratique exigeante de l’agriculture biologique.

J’ai toujours eu beaucoup d’intérêt pour l’alimentation et la cuisine, le fait de se nourrir de produits sains. Un jour, ma route a croisé celle de Brigitte Fichaux, au cours des ateliers cuisine qu’elle venait dispenser au Fenouil Biocoop. Elle m’a donné envie de suivre sa formation d’animatrice en cuisine diététique, où elle m’a appris toutes les spécificités de la cuisine bio.

Pour améliorer ma technique culinaire et m’approprier les bases de la cuisine française, j’ai suivi une formation courte mais intense à l’Ecole Ferrandi à Paris. Cette formation, fort intéressante au demeurant, m’a confortée dans mon choix de défendre et promouvoir la cuisine bio.

Pourquoi la bio ? Et pourquoi la cuisine ?

J’ai choisi la bio parce que l’agriculture bio est le seul mode d’agriculture durable à grande échelle et acceptable dans un environnement qui est aujourd’hui extrêmement pollué. L’agrobiologie est contrôlée et respecte autant les êtres vivants que l’environnement…

Manger, c’est vital et manger sainement pour vivre mieux, c’est primordial ! C’est pourquoi la cuisine bio s’est imposée à moi comme une évidence.

En réalité je suis autodidacte. J’éprouve beaucoup de curiosité envers les produits nouveaux, tels que les algues, le tofu, les laits végétaux, les graines germées, et les nouvelles façons de cuisiner pour s’adapter à des régimes alimentaires particuliers, sans gluten, sans lait. Cela me permet de créer des recettes ! J’ai beaucoup de chance car les produits de notre Biocoop sont une source d’inspiration inépuisable !

Au fond, je suis plus inspirée par le monde végétal qu’animal. Je suis bien consciente qu’il est nécessaire de manger de la viande moins souvent pour le bien de la planète et qu’il est grand temps de consommer plus de protéines végétales !

Quel a été ton parcours au Fenouil ?

Je suis devenue coopératrice en 1994, quand j’ai commencé à m’intéresser de très près à la bio.

Et puis en 1999, je suis tombée sur une annonce publiée par Le Fenouil : à l’époque ils recherchaient un responsable pour le rayon fruits et légumes du Fenouil Sud. J’ai postulé… et ne suis plus jamais partie ! J’ai toujours beaucoup aimé la cuisine, mais c’est la gestion de ce rayon qui m’a permis d’associer différents ingrédients dans des recettes, de me familiariser avec tous les produits proposés au Fenouil.

J’ai rédigé les premières fiches recettes en 2002. J’ai eu la chance d’échanger avec un grand nombre de fournisseurs pour mieux connaître leurs produits. Chaque recette s’accompagnait d’une fiche « Pour en savoir plus… » ! C’était un vrai travail de recherche que je ne prends malheureusement plus le temps de faire car je consacre mes journées à la préparation et à l’animation cuisine elle-même.

Justement… Peux-tu nous en dire plus sur ton métier ?

Je suis devenue animatrice en 2010… ça fait déjà six ans ! [rires] Pour moi, il est très important de proposer des animations gratuites. Je ne le répéterai jamais assez, mais ça fait partie de mon éthique et c’est une chose à laquelle je suis vraiment très attachée. Je fais tout pour que mes recettes soient simples, savoureuses, diététiques et inratables !

Le but des animations cuisine est de montrer l’utilisation de produits spécifiques à la cuisine bio, des ingrédients méconnus du grand public qui sont extrêmement intéressants sur le plan nutritionnel (algues, purées d’oléagineux, graines germées…).

Je veux proposer aux coopérateurs des plats sains et leur montrer qu’il est possible de cuisiner sans utiliser des montagnes de gras, de sucre ou de sel. Il existe tellement d’alternatives pour remplacer les produits laitiers ou le gluten ! Je souhaite montrer une cuisine certes différente, mais accessible à tous quel que soit le niveau de connaissances en cuisine, les moyens ou la culture des personnes intéressées.

Et puis j’aime transmettre des recettes aux coopérateurs et aux salariés, j’adore échanger avec eux ! Je suis ravie quand ils aiment et qu’ils adoptent la recette. C’est positif et extrêmement valorisant ! Merci à tous.

Pourquoi ce blog ?

L’accessibilité gratuite pour tous. Avec ce blog, les coopérateurs sont autonomes. Ils peuvent trouver seuls les recettes les plus anciennes sans être obligés de me les demander. Tout (ou presque) sera en ligne au fur et à mesure que j’actualiserai les vieilles recettes !

Et puis je ne cherche pas seulement à répondre aux envies des coopérateurs du Fenouil, je veux aussi essayer de sensibiliser ceux qui ne connaissent pas encore la cuisine bio, mais qui sont très friands de recettes sur internet. C’est vraiment l’opportunité de partager avec d’autres personnes !

Voilà… C’est excitant une nouvelle aventure qui commence ! À très bientôt sur la toile !

Marielle Gaucher, animatrice cuisine des magasins Le Fenouil Biocoop