Cheesecake vegan aux myrtilles, à l’amande et aux noix de cajou

Pour fêter le début du printemps, je vous propose de découvrir ma recette de cheesecake vegan aux myrtilles : un dessert crémeux, parfumé et délicieusement fruité !

Et oui, il est tout à fait possible de réaliser un succulent gâteau sans farine, ni beurre, ni œuf : j’ai tout simplement utilisé de la noix de cajou en vrac, le fruit sec emblématique de la cuisine vegan.

#vrac : La noix de cajou du Vietnam Agrosourcing

C’est au sud du Vietnam, dans les provinces de Dong Nai et Binh Phuoc, que nous sommes allés chercher nos noix de cajou en vrac. Les producteurs y pratiquent une agriculture biologique dans le respect de la biodiversité locale. Nos noix de cajou sont craquantes, au goût discret, légèrement brioché, pour votre consommation de tous les jours !

Le partenariat sur la noix de cajou a été initié en 2011 avec des petits producteurs vietnamiens (moins de 5 hectares par producteur). Il porte principalement sur la mise en place de l’agriculture bio grâce à l’agroforesterie pour assurer la durabilité de la culture et avoir un impact positif sur les sols cultivés.

La crème végétale d’amande cuisine d’Ecomil

Cuisiner sans produits laitiers (beurre, lait, crème fraîche, yaourts…) est un impératif pour de nombreuses personnes allergiques ou intolérantes au lactose, ou un choix pour celles qui souhaitent tout simplement consommer moins de laitages.

Dans cette recette, j’utilise la préparation culinaire végétale à l’amande en 500 ml d’Ecomil, idéale pour préparer un cheesecake crémeux.

Pour remplacer le beurre dans la pâtisserie, il existe de nombreuses autres possibilités :

  • les différentes huiles de première pression à froid qui supportent d’être chauffée comme l’huile d’olive, l’huile de noisette, l’huile d’arachide, l’huile de tournesol, l’huile de coco.,
  • la margarine bio non hydrogénée, notamment celle adaptée à la pâtisserie de la marque Vitaquell, disponible dans nos magasins bio au Mans ; il s’agit d’une émulsion d’eau et d’huile végétale stabilisée par un émulsifiant (lécithine),
  • toutes nos purées de graines oléagineuses : amandes, noisettes, cacahuètes…

La confiture de myrtilles sauvages allégée en sucre La Monédière®

La myrtille sauvage se différencie de la myrtille cultivée (aussi appelée « bleuet de culture ») : elle appartient à la famille des éricacées, Vaccinum myrtillus, et pousse sous un climat frais et dans un sol acide et bien drainé. Contrairement aux myrtilles cultivées, les myrtilles sauvages poussent à l’état naturel et on ne peut les planter.

La myrtille sauvage se récolte à la main au cœur de grands espaces naturels. On en trouve d’ailleurs en France à des altitudes de 800m à 1200m, juste en face de l’atelier de production de La Monédière® , dans des landes et des forets de hêtre. En Ardèche, on en trouve dans des forets de châtaigniers, des forêts mixtes ou dans des cols dans les Vosges.

Cependant, les latitudes et le climat de l’Europe du nord et de l’est sont particulièrement propices à la myrtille sauvage : des grands espaces boréals de Suède, aux forêts de Pologne ou dans les massifs des Carpates, les myrtilles sauvages poussent en grande abondance avec une qualité de fruit incomparable. 

La Monédière® décline la myrtille sauvage sous toutes ses formes : confiture, confiture allégée, purée, jus, pulpe ou coulis… Depuis 1976, cette entreprise travaille de manière artisanale la myrtille sauvage en agriculture bio et les préparations sont réalisées sans pectine de fruits, ni adjuvant.

Les produits sont confectionnés à la main dans des chaudrons en inox dans un atelier situé en Corrèze. Je vous recommande chaudement cette gamme de produits que je connais depuis plus de 20 ans, car ils sont tout simplement dé-li-cieux !

Cheesecake vegan aux myrtilles, à l'amande et aux noix de cajou

  • Portions: 8 personnes

Ingrédients

    Pour la base :
  • 300 g noix de cajou*
  • 180 g d’amandes* mondées
  • 120 g de noix*
  • 6 dattes Medjool
  • 2 c à s d’huile de coco Bio Planète
  • Pour la garniture :
  • 400 ml de crème végétale d’amande* Ecomil
  • 5 c à s de sirop d’agave Saveurs Attitudes
  • Le zeste d’un citron
  • Le jus d’½ citron
  • 5 c à s d’huile de coco Bio Planète
  • 200 g de confiture de myrtilles allégée La Monédière
  • *peut contenir des allergènes

Instructions

  1. La veille, faire tremper les noix de cajou dans l’eau.
  2. Dans un blender, mixer ensemble les amandes, les noix, les dattes Medjool dénoyautées et l’huile de coco.
  3. Tasser ce mélange dans un moule à fond amovible et réfrigérer.
  4. Dans un blender, mixer ensemble les noix de cajou trempées et égouttées, la crème végétale, le sirop d’agave, le zeste et le jus de citron et l’huile de coco.
  5. Verser les 2/3 de cette préparation sur le fond du cheesecake, placer au frais.
  6. Mixer le tiers restant de la préparation avec la purée de myrtilles, verser dessus.
  7. Décorer le cheesecake (fruits secs : myrtilles, baies de goji, amandes éffilées…) et placer au congélateur pendant 6 à 8h.
  8. Sortir du congélateur au moins 2h avant de le déguster. Démouler le cheesecake au dernier moment.

🌿 TÉLÉCHARGER CETTE RECETTE (.pdf)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.